Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Admin le Mer 2 Fév 2011 - 13:49

Laëtitia: son corps a été retrouvé mardi

L'adolescente est morte après avoir été étranglée, selon l'autopsie...

Les membres, découpés, étaient lestés de grillage. La tête, les deux jambes et les deux bras de Laëtitia, disparue il y a deux semaines près de Pornic, ont été retrouvés hier matin au fond d'un plan d'eau de Lavau-sur-Loire (Loire-Atlantique), petite commune rurale entre Nantes et Saint-Nazaire. « Compte tenu de la température très basse de l'eau, le corps n'était pas décomposé », indique Xavier Ronsin, procureur de la République de Nantes. « Au vu du visage et de la chevelure, il y avait une très forte probabilité que ce corps soit celui de Laëtitia. L'autopsie l'a confirmé, à 99,9 %, grâce à une comparaison dentaire. »

Une vingtaine d'étangs inspectés

L'adolescente de 18 ans avait disparu à une cinquantaine de kilomètres de ce plan d'eau, situé au nord de la Loire. Ce site, dit du « Trou Bleu », est « un lieu que fréquentait Tony Meilhon, où il venait assez souvent pêcher », précise Xavier Ronsin. Hier soir, les recherches s'y poursuivaient, car les gendarmes recherchent toujours le tronc de la victime.

Cette macabre découverte en tout cas n'a « rien de fortuite », insiste le procureur de la République. Depuis la disparition de Laëtitia, les gendarmes avaient en effet inspecté une vingtaine d'étangs de la région, sans succès jusque-là. « Ils travaillaient à partir d'éléments collectés sur les lieux que Tony Meilhon fréquentait, mais aussi à partir d'éléments saisis lors de l'enquête initiale », explique Xavier Ronsin.

Une scie métallique retrouvée

La thèse du découpage du corps de Laëtitia avait déjà été accréditée ce week-end, après la découverte d'une scie métallique et d'un couteau sous un tas de cendres à Arthon-en-Retz, près de la caravane où avait été interpellé Tony Meilhon. Un élément de boucle d'oreille, une boucle de ceinture et des boutons-pression y avaient aussi été retrouvés, et sont en cours d'expertise. Tony Meilhon avait également confié à un ancien compagnon de détention, le lendemain de la disparition de Laëtitia, avoir « découpé » le corps d'un homme qu'il aurait tué accidentellement en voiture.

A Lavau-sur-Loire, Guillaume Frouin



avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

la famille d'accueil "anéantie"

Message par Admin le Mer 2 Fév 2011 - 13:50


02/02/2011 | Mise à jour : 09:55
La mère d'accueil de Laetitia, Michèle Patron, a évoqué une "douleur sans nom" aujourd'hui, au lendemain de la découverte du corps démembré de la jeune fille dans un trou d'eau à Lavau-sur-Loire (Loire-Atlantique).

"Nous sommes anéantis pas ce qui nous arrive. L'horreur de ce drame est inacceptable", a brièvement confié Mme Patron à des journalistes rassemblés devant sa maison à Pornic.

Le parquet de Nantes a confirmé hieri soir que le corps retrouvé dans la journée était à 99,9% celui de Laetitia, jeune fille disparue depuis le 18 janvier près de son domicile de Pornic.

Les recherches se poursuivaient aujourd'hui pour retrouver les éléments manquants du corps de la jeune femme, dont les plongeurs ont repêché mardi la tête, deux membres supérieurs et deux membres inférieurs, selon le parquet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

«En tuant Laëtitia, Tony Meilhon s'est vengé de moi»

Message par Admin le Mer 2 Fév 2011 - 13:53

Anne-Sophie S. a vécu durant plusieurs mois, jusqu’en décembre 2010, avec Tony Meilhon, le meurtrier présumé de Laëtitia Perrais. Elle a accepté de raconter son calvaire à notre journal.

C’est une femme tyrannisée et à bout de souffle qui a déposé plainte le 26 décembre 2010 pour « menaces de mort réitérées » et des « agressions sexuelles », au poste de police de son quartier contre Tony Meilhon, le meurtrier présumé de Laëtitia Perrais, 18 ans, une apprentie, enlevée la semaine dernière à La Bernerie-en-Retz (Loire-Atlantique), dont le corps n’a pas encore été retrouvé.

Anne-Sophie S., 31 ans, a vécu quelques mois avec Tony Meilhon qu’elle a rencontré quelques jours après sa sortie de détention en février 2010. Une idylle qui a vite tourné au cauchemar pour cette mère de famille d’un petit garçon de 4 ans. Jeune femme sous influence, elle raconte ses mois de calvaire, faits de violences physiques et sexuelles. Elle dit aussi se sentir coupable de la mort de Laëtitia.

Comment avez-vous connu Tony Meilhon ?
ANNE-SOPHIE S. C’est la femme de son frère Ludovic qui me l’a présenté. Il m’a plu. Je savais qu’il sortait de prison, il n’avait évoqué que des vols, sans autre précision. D’emblée, il m’a assuré vouloir tout faire pour récupérer la garde de son fils. Il semblait volontaire et déterminé. Il avait même un emploi de chauffeur-livreur. J’y ai cru et j’ai voulu l’aider. Il est vite venu vivre chez moi. Il m’a également dit qu’il me protégerait contre le père de mon fils dont je suis séparée pour violences conjugales. Il disait encore qu’il voulait me redonner confiance en tant que femme et mère. Il avait aussi juré qu’il n’avait jamais levé la main sur une femme… Il m’a fait croire à un nouveau bonheur, moi qui avais été la victime d’un compagnon violent. De mon côté, je voulais le mettre sur la bonne route, car je suis croyante. Puis à partir du mois de mai, notre relation s’est dégradée.

Comment s’est-il comporté à ce moment-là ?
Il ne supportait pas ma proximité avec certaines de mes collègues de travail. Il en était jaloux. Tout l’énervait vite. Il ne supportait rien. Au mois de juillet, alors que nous étions dans la voiture, il m’a donné une série de claques au visage sans aucune raison. Il épiait mes faits et gestes. Il venait me surveiller sur mon lieu de travail. J’ai tenté de le raisonner, mais, finalement, nous nous sommes séparés une première fois en juillet.

Vous vous êtes pourtant remis ensemble…
Oui. J’ai cru pouvoir l’aider, mais c’est quelqu’un qui ne le méritait pas. Nous sommes partis en vacances dans un camping dans les Landes à Carcans. Ce fut l’enfer. La nuit, il barrait la porte de la caravane avec une planche pour m’empêcher de sortir, ne serait-ce que pour aller aux toilettes. Puis nous sommes allés en Vendée, à Saint-Jean-de-Monts, passer voir une amie. Un jour, elle m’a prise par le cou, un simple geste d’affection. Il l’a très mal pris et l’a insultée. Au mois d’août, je me suis séparée de lui à nouveau. Par la suite, il a incendié la voiture d’une de mes collègues de travail, qui a déposé plainte contre lui. Il me terrorisait…

Quand avez-vous décidé de rompre définitivement et comment a-t-il réagi ?
Par ces mots : « Je vais te tuer! Je vais tuer ton fils! Et j’irai tuer ta mère à Fougères (Ille-et-Vilaine) et je vais me tuer après. » Il a répété ces menaces une dizaine de fois en quinze jours. J’ai accepté qu’il revienne chez moi en novembre 2010, juste pour l’héberger. Mais il a pris les clés de mon appartement sans mon consentement. Alors qu’il avait une solution de relogement chez un cousin dans une caravane à Arthon. Il m’a obligée à avoir des relations sexuelles forcées avec lui, le 24 décembre et le 26 au matin. J’ai profité de son départ pour changer les serrures… Il m’a dit aussi : « Tu ne sais pas à quel point je peux être pervers » et qu’il était « un prédateur ». Il avait la haine. Il en voulait aussi beaucoup à sa mère Jocelyne et disait vouloir la tuer.

Quand vous avez appris le meurtre de Laëtitia…
Il s’est vengé de moi en tuant Laëtitia. Je me sens coupable de ce qu’il a fait. Je pense à Laëtitia et à sa famille. Je me sens mal. Je sais qu’il ne dira jamais rien sur l’endroit où il a caché le corps. Car, selon lui, tant qu’il n’y a pas de preuves, il croit pouvoir échapper à la justice. Je le crois capable de faire deux cents kilomètres dans la nuit pour cacher le corps. Mais c’est un dépressif, il n’arrêtait pas de pleurer et d’aller sur la tombe de ses amis Gaëtan et Donovan. Tony aimait plus les morts que les vivants.

Aujourd’hui, comment vivez-vous ?
Je m’accroche à mon travail, car je dois élever mon fils. Je n’ai pas le choix. Je vois régulièrement un psychologue et mon fils un pédopsychiatre. Je veux quitter cet appartement où nous avons vécu. Ce n’est plus supportable. Une amie va ouvrir un restaurant en Belgique, je vais l’y rejoindre si je peux…
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Selon une proche, Laëtitia connaissait l'homme soupçonné de son enlèvement

Message par Admin le Mer 2 Fév 2011 - 13:54

Selon les éléments de l'enquête connus jusqu'à présent, il semblait que la jeune femme ait rencontré Toni M. le soir même de sa disparition.

Interrogée sur son état d'esprit quatre jours après la disparition de Laëtitia, Michèle Patron, la mère de cette famille d'accueil, a déclaré : "Ce matin, c'est la colère. L'attente est trop, trop longue. (...) Il faut qu'il nous la redonne, il faut qu'on la retrouve, qu'on puisse lui donner une sépulture décente". "Il a pris la vie de Laëtitia, il nous prend notre vie aussi", a dit Gilles Patron, le père de cette famille d'accueil où vivait aussi la soeur jumelle de Laëtitia, Jessica.

Après 48 heures de garde à vue à Pornic, Tony M., 31 ans, a été transféré samedi devant le parquet de Nantes, où il a été mis en examen selon un communiqué du procureur de la Répubblique titré "Disparition et probable décès de Laëtitia" qui laisse peu d'espoir pour la jeune femme. Tony M., qui "conteste les accusations portées contre lui et évoque un simple accident mortel de la circulation" selon le communiqué, a été placé en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet de Nantes.

Les premières expertises ont "confirmé que les traces de sang découvertes dans le véhicule de Tony M. étaient bien celles de Laëtitia", a en revanche indiqué le parquet de Nantes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Laëtitia : Un hommage poignant pour la jeune fille disparue (vidéo)

Message par Admin le Mer 2 Fév 2011 - 13:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Invité le Mer 2 Fév 2011 - 15:40

c'est un truc de dingue, je n'imagine pas comment on peu ce relever d'un drame pareil de toute façon en france le système juridique ne sais pas nous protéger
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Invité le Mer 2 Fév 2011 - 18:12

J'en ai eu la chair de poule hier soir quand j'ai entendu ça !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Admin le Mer 2 Fév 2011 - 19:02

laure a écrit:c'est un truc de dingue, je n'imagine pas comment on peu ce relever d'un drame pareil de toute façon en france le système juridique ne sais pas nous protéger

C'est clair et net, c'est un récidiviste ! Quand est ce que la justice comprendra que ces personnes c'est pas la prison qu'il leur faut !!!!!!!!!!!!

-----------------------------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Invité le Mer 2 Fév 2011 - 19:23

là pour moi ce n'est pas la prison qu'il lui faut à se tarré !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par nat le Mer 2 Fév 2011 - 20:14

ah mais moi aussi j'en avais la chair de poule en lisant car je l'ai lu sur le net....
Lui je l'ai en face moi mais je crois que je suis capable de le t***
C'est ignoble au possible ce qu'il a fait!
Un accident de la route, mon c****
excusée mais ça me révolte! et monsieur va aller se la couler douce en prison tout confort!
elle est belle la justice française!
avatar
nat
Bout'd'chou de Nacre
Bout'd'chou de Nacre

Nombre de messages : 2825
Age : 37
Humeur : :-)
Date d'inscription : 02/03/2010

MON CARNET DE BORD
actif : oui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Admin le Mer 2 Fév 2011 - 20:23

nat a écrit:
excusée mais ça me révolte! et monsieur va aller se la couler douce en prison tout confort!
elle est belle la justice française!

TOUT A FAIT D'ACCORD !!! De plus il ignore tout ce fou

-----------------------------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Invité le Mer 2 Fév 2011 - 22:14

Oui ça me révolte ce genre d'affaires! Vive la justice française Il mérite d'être découpé comme il l'a fait à Lætitia, mais vivant!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 1:03

Le beau-frère de Tony Meilhon, l'homme soupçonné d'avoir tué et découpé en morceaux une jeune femme en Loire-Atlantique, a demandé mercredi au suspect de dire la vérité aux enquêteurs.

Tony Meilhon, qui a purgé plusieurs peines de prison, est soupçonné d'avoir tué près de Nantes Laëtitia Perrais, 18 ans, dont le corps démembré a été retrouvé mardi.

"On imaginait tout sauf ça, c'est digne d'un film d'horreur", a déclaré à Reuters le beau-frère de Tony Meilhon, qui a requis l'anonymat.

"C'est dur d'être la sœur de quelqu'un qui a fait une telle atrocité", a ajouté à propos de sa compagne l'homme d'une trentaine d'années, qui vit à Nantes.

Il a imploré Tony Meilhon de "dire la vérité" sur les circonstances de la mort de l'adolescente.

"Il doit le faire par dignité, et par respect pour la famille", a-t-il déclaré. "Il n'y a que lui qui puisse répondre".

"Là, il est au pied du mur", a-t-il estimé. "Au point où il en est, sa condamnation ne sera pas alourdie : il va passer le restant de ses jours en prison. Mais il doit le faire par dignité, et par respect pour la famille".

Le couple a vu Tony Meilhon pour la dernière fois une semaine avant la disparition de Laëtitia Perrais.

"Il n'était pas très bien, plutôt triste", a dit son beau-frère. "Ce n'était pas simple pour lui de vivre tous les jours de la débrouille, sans boulot... Mais, là, vraiment, on ne sait pas ce qui lui a pris".

L'étang où a été retrouvé une partie du corps de Laëtitia Perrais va être vidé mercredi soir à l'aide de "pompes puissantes" pour voir si le tronc de l'adolescente ne s'y trouve pas, a fait savoir le procureur de la République de Nantes.

Les recherches menées jusque là à l'aide de sonars et de plongeurs spécialisés venus de Genève, en Suisse, n'ont rien donné.

Guillaume Frouin, édité par Elizabeth Pineau

Source: Yahoo.com
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 6:46

Vous savez, la justice ici n'est pas mieux.

Je n'aime pas les américains pour leurs mentalité de fou, mais ils ont sa de bon, leur justice ! Eux, ils n'auraient pas laisser passer une tel chose.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Admin le Jeu 3 Fév 2011 - 10:29

Lilly a écrit:Vous savez, la justice ici n'est pas mieux.

Je n'aime pas les américains pour leurs mentalité de fou, mais ils ont sa de bon, leur justice ! Eux, ils n'auraient pas laisser passer une tel chose.

ouai ca c clair !!!!! mais il me semble aussi que ca depend encore des Etats ?
Mais quand tu regarde dans les autres pays c'est pareil, ils sont moins clément que la France

-----------------------------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 10:31

oui ils sont radicale sur certains point mais malgré les états c'est prison a vie et ne laissent pas de récidive dans la rue il n'y a pas de remise de peine chez eux même pour bonne conduite
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laetitia : "la douleur la plus absolue" des parents d'accueil et de la soeur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum