Les analyses médicales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les analyses médicales

Message par Admin le Lun 18 Oct 2010 - 7:24

Hormone folliculostimulante (FSH)

Conditions de prélèvement

Prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude). Il peut être parfois nécessaire de faire plusieurs prélèvements dans le temps. Pour dépister un pic ovulatoire, les prélèvements seront réalisés en milieu de cycle. Le dosage de l'hormone lutéinisante (LH) sera réalisé en parallèle. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun.

Préciser l'âge et la date des dernières règles.
Publicité

Intérêt du dosage

La FSH est une hormone secrétée par l'ante-hypophyse sous l'influence d'une hormone stimulante hypothalamique (LH-RH) et des organes cibles de la reproduction (ovaires, testicules).

Chez l'homme, la FSH intervient dans la spermatogénèse. Le dosage peut permettre d'explorer une insuffisance testiculaire (hypogonadisme).

Chez la femme, le dosage permettra, en association au dosage de LH (voir ce terme), de faire le diagnostic d'une aménorrhée, d'une stérilité, d'un hypogonadisme.

Des tests de stimulation peuvent également être réalisés, en particulier dans l'étude des pubertés précoces et des retards pubertaires.

Valeurs normales

Sexe Féminin


UI / l


Sexe Masculin


UI / l

3 à 6 semaines


1 - 15


3 à 6 semaines


1 - 8

Avant puberté


< 5


Avant puberté


< 5

Phase folliculaire


2 - 10


Adulte


3 - 15

Phase ovulatoire


5 - 30


Après andropause


37 - 100

Phase lutéale


1 - 6.5


Ménopause


20 - 120


Variations pathologiques

Chez la femme :

* Diminution :
Aménorrhée par insuffisance hypophysaire Aménorrhée d'origine psychogène Syndrome de Stein- Leventhal de type II

* Augmentation :
Aménorrhée par hypogonadisme (insuffisance ovarienne) Ménopause précoce

Chez l'homme :

*

Diminution :
Insuffisance hypophysaire (eunuchoïsme)
*

Augmentation :
Insuffisance testiculaire primitive Atteinte isolée des tubes séminifères

Dr Marie-Françoise Odou

avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les analyses médicales

Message par Admin le Lun 18 Oct 2010 - 7:24

Hormone luténeisante (LH)
Conditions de prélèvement

Prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude). Il peut être parfois nécessaire de faire plusieurs prélèvements. Pour dépister un pic ovulatoire, les prélèvements seront réalisés en milieu de cycle. Le dosage de l'hormone folliculostimulante (FSH) est en général réalisé en parallèle. Il n'est pas nécessaire d'être à jeun.

Préciser l'âge et la date des dernières règles pour les femmes. Il faut également vérifier l'absence de prise d'estroprogestatifs chez la femme et de traitements antérieurs par l'hormone chorionique gonadotrophique (HCG).
Publicité

Intérêt du dosage

La LH est, comme la FSH, une hormone secrétée par le lobe antérieur de l'hypophyse sous l'influence d'une hormone stimulante hypothalamique (LH-RH) et des organes cibles de la reproduction (ovaires, testicules).

Chez l'homme, la LH stimule la sécrétion de testostérone par les cellules des testicules. Le dosage peut permettre d'explorer une insuffisance testiculaire (hypogonadisme) ou une anomalie cérébrale (hypothalamo-hypophysaire).

Chez la femme, la LH est responsable des modifications cycliques de l'ovaire qui surviennent au cours du cycle menstruel normal. Son dosage permettra, en association au dosage de la FSH, de faire le diagnostic de la cause de l'absence de règles, d'une stérilité, d'un hypogonadisme.

Des tests de stimulation peuvent également être réalisés, en particulier dans l'étude des pubertés précoces et des retards pubertaires.
Valeurs normales

Sexe Féminin


mUI / l


Sexe Masculin


mUI / l

Avant puberté


< 1


Avant puberté


< 1

Phase folliculaire


2 - 10


Adulte


1 - 9

Phase ovulatoire


10 - 60


Ces valeurs sont données à titre indicatif, chaque laboratoire établissant ses propres valeurs selon la population examinée et les réactifs de laboratoire utilisés..

Phase lutéale


0,5 - 12

Ménopause


10 - 70
Variations pathologiques

Chez la femme :

==>Diminution :

* Aménorrhée par insuffisance hypophysaire ;
*
Aménorrhée d'origine psychogène.

==>Augmentation :

*
Aménorrhée par hypogonadisme (insuffisance ovarienne) ;
* Ménopause précoce ou ménopause installée ;
* Ovaires polykystiques ;
*
Tumeur de l'hypophyse.

Chez l'homme :

==> Diminution :

*
Insuffisance hypophysaire.

==> Augmentation :

*
Insuffisance testiculaire primitive ;
*
Atteinte isolée des tubes séminifères ;
*
Retard pubertaire.

Dr Marie-Françoise Odou et Jean-Philippe Rivière
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les analyses médicales

Message par Admin le Lun 18 Oct 2010 - 7:25

Oestradiol

Conditions de prélèvement

Prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude).

Il n'est pas nécessaire d'être à jeun.

Préciser l'âge et la date des dernières règles.
Publicité

Intérêt du dosage

L'oestradiol est la principale hormone oestrogénique. Son taux augmente progressivement pendant la première phase du cycle menstruel, ce qui aboutit à une stimulation de l'ovulation. Une technique de dosage rapide permet le suivi quotidien des traitements d'induction de l'ovulation (dans le cadre de la procréation médicalement assistée). Le dosage de l'oestradiol est également utile dans l'exploration des aménorrhées et des insuffisances ovariennes.

Valeurs normales :

Femme


nmol / l


ng / l


Homme


nmol / l


ng / l

Avant puberté


<0.11


< 35


Avant puberté


< 0.13


< 35

Phase folliculaire


0.10 - 0.55


27 - 150


Adulte


0.08 - 0.18


22 - 49

Ovulation


0.35 - 2.20


95 - 600


Vieillard


0.04 - 0.18


11 - 49

Phase lutéale


0.15 - 1.10


41 - 300


Ménopause


0.04 - 0.18


11 - 49


Grossesse : les taux augmentent progressivement tout au long de la grossesse, allant de 0.4 à 11 nmol /l (soit 109 à 3000 ng /l) à 5 semaines d'aménorrhée jusque 24.5 à 110 nmol /l (soit 6700 à 30000 ng /l) au terme de la grossesse.

Variations pathologiques

* Diminution :
Insuffisances ovariennes
Syndrome de Stein-Leventhal (ovaires polykystiques, hirsutisme)
Cycles courts (phase lutéale < 10 jours)
Aménorrhée post-contraception ou d'origine psychogène
Insuffisance hypophysaire

* Augmentation :
Certaines tumeurs de l'ovaire
Certains traitements contraceptifs
Certains traitements des troubles de la ménopause

Dr Marie-Françoise Odou
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les analyses médicales

Message par Admin le Lun 18 Oct 2010 - 7:28



Oestriol

Conditions de prélèvement

Prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude).

Il n'est pas nécessaire d'être à jeun.

Préciser l'âge et la date des dernières règles, le nombre de semaines d'aménorrhée en cas de grossesse. Des dosages répétés s'avèrent souvent nécessaires.

Intérêt du dosage

De façon générale, l'oestriol est un dérivé de l'oestradiol. Au cours de la grossesse, il existe une production d'oestriol directement par le foetus et le placenta. Pour cette raison, le dosage de l'oestriol sera un bon index de la vitalité foetale. Il existe une corrélation entre le taux d'oestriol, le poids à la naissance, et le poids du placenta.

Par contre, le dosage de l'oestriol hors du cadre de la grossesse ne présente que peu d'Intérêt par rapport au dosage des oestrogènes totaux ou de l'oestradiol (voir ce terme).

Valeurs normales

Semaines d'aménorrhée


nmol / l


µg / l


Semaines d'aménorrhée


nmol / l


µg / l

25 - 27


38 - 440


11 - 127


34 - 36


145 - 617


42 - 178

27 - 29


76 - 492


22 - 142


36 - 38


135 - 742


39 - 214

29 - 32


83 - 527


24 - 152


38 - 40


183 - 984


53 - 284

32 - 34


100 - 523


29 - 152


40


249 - 1165


72 - 336

Variations pathologiques

* Diminution :
Menace d'avortement
Souffrance foetale

Dr Marie-Françoise Odou
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les analyses médicales

Message par Admin le Lun 18 Oct 2010 - 7:30


Progestérone

Conditions de prélèvement

Prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude).

Il n'est pas nécessaire d'être à jeun.

Préciser l'âge et la date des dernières règles, le nombre de semaines d'aménorrhée en cas de grossesse.

Intérêt du dosage

La progestérone est une hormone produite par le corps jaune en deuxième phase du cycle menstruel, par le corps jaune gravidique puis par le placenta au cours de la grossesse. Son rôle est de préparer l'utérus à la nidation, puis de préparer la glande mammaire à la lactation. Son dosage permet en cours de grossesse, de refléter l'activité placentaire. En dehors de ce cadre, la progestérone sera dosée dans l'exploration de troubles hormonaux Elle est également utile pour la fécondation in vitro.

Valeurs normales



nmol / l


µg / l

Avant la puberté


< 0.91


< 0.28

Homme


0.42 - 1.82


0.14 - 0.56

Femme :Phase folliculaire


0.70 - 6.70


0.21 - 2.10

Ovulation


2.10 - 13.30


0.70 - 4.20

Phase lutéale


21.00 - 91.00


6.60 - 28.70

Ménopause


0.70 - 1.82


0.21 - 0.56

Au cours de la grossesse, les valeurs augmentent progressivement de 42 à 133 nmol/l (soit 13.2 à 42 µg /l) à 5 semaines d'aménorrhée jusque 532 à 1071 nmol /l (soit 166 à 366 µg /l) à terme.

Variations pathologiques

* Diminution :
Insuffisance lutéale responsable d'avortements à répétition ou de stérilité : taux bas vérifiés au cours de plusieurs cycles successifs. Insuffisance de sécrétion de FSHInsuffisance ovarienneHyperandrogénie Hyperprolactinémie Déficit en enzymes du métabolisme des hormones stéroïdes (maladies héréditaires rares) (17 a -hydroxylase, 20-22 desmolase)

* Augmentation :
Déficit en enzymes du métabolisme des hormones stéroïdes (maladies héréditaires rares) (17-20 desmolase, 21 hydroxylase)

Dr Marie-Françoise Odou
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les analyses médicales

Message par Admin le Lun 18 Oct 2010 - 7:32


Prolactine

Conditions de prélèvement

Prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude). La prise de sang sera effectuée après 20 minutes de repos en position allongée après la pose d'un cathéter (système de prélèvement).

Ne pas réaliser le prélèvement juste après un repas. Eviter le stress et un exercice physique trop important avant le prélèvement.

Préciser l'âge et la date des dernières règles, le nombre de semaines d'aménorrhée en cas de grossesse.

Signaler d'éventuels traitements en cours.

Intérêt du dosage

La prolactine est une hormone sécrétée par l'anté-hypophyse qui permet principalement le déclenchement et le maintien de la lactation. Elle agit également sur la sécrétion de progestérone chez la femme, et de testostérone chez l'homme. Son dosage est indiqué dans les explorations d'aménorrhée, de stérilité, d'impuissance ; en cas de galactorrhée, gynécomastie, absence de montée laiteuse ; dans le cadre de certains adénomes, en particulier un adénome à prolactine.

Valeurs normales

Homme : 2 - 15 µg /l soit : 60 - 450 mU /l

Femme avant ménopause : 3 - 20 µg /l soit : 90 - 600 mU /l

Femme après ménopause : 2 - 15 µg /l soit : 60 - 450 mU /l

Grossesse : Les taux augmentent régulièrement jusque 200 µg /l (6000 mU /l) puis restent élevés pendant l'allaitement.

Variations pathologiques

* Augmentation :
Adénome à prolactine (tumeur hypophysaire)
Syndrome de Chiari-Frommel : persistance d'une aménorrhée et galactorrhée en suite de couches.
Troubles endocriniens : acromégalie, hypothyroïdie primitive, syndrome de Cushing, lésion hypothalamiqueInsuffisance rénale ou hépatique importante
Dystrophie ovarienne
Anorexie mentale
Origine iatrogène : liée à la prise de certains médicaments : neuroleptiques, certains antiémétiques, a méthyl-dopa, anti histaminiques, morphiniques, certains antidépresseurs et lithium, oestrogènes et oestroprogestatifs.

* Diminution liée à la prise de médicaments dits dopaminergiques :
Levodopa, bromocriptine, piribédil, dihydroergocryptine, fipexide, corticostéroïdes.

Dr Marie-Françoise Odou
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les analyses médicales

Message par Admin le Lun 18 Oct 2010 - 7:33

Testostérone
Conditions de prélèvement

Prélèvement de sang veineux (en général au pli du coude). Le prélèvement sera effectué de préférence le matin à jeun, en évitant tout effort physique avant ; chez la femme, le prélèvement sera effectué de préférence en début de cycle menstruel.

Intérêt du dosage

La testostérone est la principale hormone androgène. Elle est produite au niveau des testicules et en faible part au niveau des surrénales chez l'homme ; chez la femme, elle est produite en faible quantité par l'ovaire et la surrénale. La testostérone contrôle la spermatogénèse et le maintien des caractères sexuels mâles; elle a également un rôle anabolisant.

Chez la femme, le dosage permet l'exploration d'un hirsutisme ; chez l'homme, le dosage sera effectué pour explorer une insuffisance testiculaire ou gonadotrope.

Un dosage de la testostérone libre ou biodisponible pourra compléter l'exploration.

Valeurs normales

Homme


nmol /l


µg /l

1-10 ans


< 0.70


< 0.20

10-20 ans


1.70 - 17.50


0.50 - 5.00

20-45 ans


10 - 30


3.00 - 8.50

40-60 ans


7 - 28


2 - 8
60-75 ans

3.5 - 17.5

1 - 5

> 75 ans


0.40 - 9.00


0.15 - 2.50
Femme

nmol /l

µg /l
1-10 ans

< 0.50

< 0.15
10-20 ans

0.50 - 3.10

0.15 - 0.90

20-45 ans


0.50 - 3.10


0.15 - 0.90

45-60 ans


0.50 - 2.80


0.15 - 0.80

> 60 ans


0.30 - 1.70


0.10 - 0.50
Variations pathologiques

Chez l'homme

* Diminution :
Insuffisance d'origine testiculaire : orchite, résection testiculaireInsuffisance gonadotrope (hypophysaire)Syndrome de CushingAdministration d'androgènes de synthèse, d'oestrogènes, d'anti-androgènes
* Augmentation :
Administration de testostérone exogène ou de gonadotrophines
Hyperthyroïdie
Syndrome des testicules féminisants (sujet de sexe masculin présentant une insensibilité aux androgènes)

Chez la femme

* Augmentation :
Hirsutisme (hyperandrogénie)
Syndrome des ovaires polykystiques
Tumeur ovarienne ou surrénalienne

Dr Marie-Françoise Odou
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les analyses médicales

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum