La famille traditionnelle en voie de disparition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La famille traditionnelle en voie de disparition ?

Message par Admin le Mer 24 Mar 2010 - 9:16

La famille traditionnelle en voie de disparition ?


Un enfant sur quatre vit avec un seul de ses parents. Dans un cas sur dix, il est élevé au sein d'une famille recomposée. C'est le constat surprenant d'une étude de l'INSEE. Les séparations augmentent-elles après la naissance d'un bébé ? Est-ce le père ou la mère qui a le plus souvent la garde ? Retour sur ces parents, nouveaux architectes de la famille…


Plus de 4,3 millions d'enfants vivent dans une famille monoparentale ou recomposée. C'est le résultat d'une étude de l'INSEE publiée en juin 2003.



De plus en plus de divorces

Tout le monde l'a constaté autour de lui, aujourd'hui de nombreux couples se séparent et les unions "pour la vie" sont de plus en plus rares. Le nombre de mariages qui se terminent par un divorce est de plus en plus important : 35 % actuellement selon l'Institut national des études démographiques (INED) et pratiquement une union sur deux dans certaines grandes villes ! En 1998, 116 000 divorces ont ainsi été prononcés. Le pic se situe entre 30 et 50 ans. Dans l'ensemble de l'Union Européenne, la proportion est de trois mariages pour un divorce, contre quinze pour un il y a quarante ans. Et les divorcés ou séparés ne se remettent généralement pas en couple aussitôt.


Le boom des familles recomposées

Le nombre d'enfants en familles recomposées n'a cessé d'augmenter. Selon les chiffres de l'INSEE, ils sont 11 % de plus en 1999 qu'en 1990. D'autre part, le nombre de foyers qui voient cohabiter des demi-frères et des demi-soeurs est passé de 6 à 13 %. Il faut noter que les parents isolés ne se remettent pas tout de suite avec un nouveau conjoint : seuls 5,4 % des enfants ont connu un "nouveau papa" ou une "autre maman" moins d'un an après la séparation de ses parents. En moyenne, les enfants de 13 ans avaient 4 ans lorsque leurs parents se sont séparés et 8 ans lorsqu'ils ont retrouvé un beau-parent. Ils ont donc connu quelques années de famille monoparentale. Un phénomène qui ressort de l'étude : les enfants de familles recomposées ont tendance à quitter plus tôt le domicile des parents : un an avant en moyenne. Sont-ils plus autonomes ou ont-ils plus vite envie de quitter la maison ?


Avec papa ou avec maman ?

Si les séparations ont augmenté, la garde reste l'apanage de la mère : 84 % des enfants vivant dans une famille monoparentale sont avec leur maman. Cette situation est beaucoup plus nuancée dans les familles recomposées, où 37 % des enfants vivent avec leur père. Selon l'INSEE, cela est surtout lié au fait que les hommes se remettent plus rapidement en couple, d'autant plus s'ils ont un enfant à charge. A l'inverse, les femmes restent seules beaucoup plus longtemps, et encore plus si elles élèvent l'enfant. Par exemple, quatre ans après la séparation, 44 % des pères sont à nouveau en couple contre 28 % des mères. Il est donc normal de trouver plus de pères avec enfant dans ces familles recomposées.


Alain Sousa

Article repris sur -doctissimo.fr-
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 36
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum