[Contraception] Les spermicides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Contraception] Les spermicides

Message par Admin le Mar 5 Jan 2010 - 16:58

TAMPON PHARMATEX : ses indications

Contraception locale : cette méthode diminue considérablement le risque de grossesse sans le supprimer totalement.

L'efficacité dépend du respect du mode d'utilisation.

Ce mode de contraception s'adresse à toutes les femmes en âge de procréer, et plus particulièrement :

- lorsqu'il existe une contre-indication temporaire ou définitive à la contraception orale ou au DIU (dispositif intra-utérin) ;

- après un accouchement, lors de l'allaitement ou au cours de la préménopause ;

- lorsqu'est souhaitée une contraception épisodique ;

- lors de la contraception orale, en cas d'oubli ou de retard dans la prise d'un comprimé : dans ce cas, associer les 2 modes de contraception pendant le reste du cycle.

Adjuvant de la contraception locale par stérilet (en particulier lors de la prise simultanée de certains médicaments, tels que les AINS).



TAMPON PHARMATEX : sa posologie


- Placer le tampon avant les rapports, quelle que soit la période du cycle.

- Dégager le tampon de son emballage protecteur.

- Placer le médius au milieu de la surface plate.

- Les lèvres vulvaires étant écartées par l'autre main, enfoncer le tampon au fond du vagin, au contact du col.

- La protection est immédiate et dure 24 heures.

- Le tampon n'a pas besoin d'être changé pendant cette période, même si plusieurs rapports se succèdent.

- Le retrait du tampon peut avoir lieu 2 heures après le dernier rapport. Dans tous les cas, le tampon doit être retiré au plus tard 24 heures après la mise en place.

- En cas de difficulté à retirer le tampon, s'accroupir (pour diminuer la profondeur vaginale), et avec le médius et l'index formant une pince, extraire le tampon.

- Immédiatement après les rapports, seule une toilette externe, à l'eau pure ou avec le pain moussant au chlorure de benzalkonium, est possible. Attendre 2 heures au moins si l'on veut faire une irrigation vaginale à l'eau pure, qui risque d'éliminer le produit.

- Attention : lorsque le tampon est en place, les bains (baignoire, mer, piscine) sont à éviter en raison du risque de dilution du spermicide.



Article repris sur -[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sous autorisation du webmestre
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Contraception] Les spermicides

Message par Admin le Mar 5 Jan 2010 - 17:01

ALPAGELLE 0,9 % Crème vaginale Tube sans applicateur de 80 g


ALPAGELLE : ses indications

Contraception locale :cette méthode diminue considérablement le risque de grossesse sans le supprimer de façon totale. L'efficacité sera d'autant meilleure que ce mode d'utilisation sera mieux respecté.

Utilisation en général et plus particulièrement :

- lorsqu'il existe une contre-indication temporaire ou définitive à la contraception orale ou au DIU (dispositif intra-utérin) ;

- lors de la contraception après accouchement, interruption de grossesse, ou au cours de la préménopause,

- lorsqu'est souhaitée une contraception épisodique.

Adjuvant de la contraception locale par obturateur vaginal (diaphragme) ou par stérilet.


ALPAGELLE : sa posologie


- Application locale (voie vaginale).

- La protection obtenue par ALPAGELLE est immédiate. Renouveler l'application avant chaque rapport.

- Après les rapports, une toilette externe immédiate est possible, mais on attendra 1 h au moins si on veut faire une irrigation intravaginale.

- Peut être utilisé seul ou éventuellement avec tout type d'obturateur (ALPAGELLE n'altérant pas le caoutchouc).


ALPAGELLE : son aspect et forme

Crème blanche.


ALPAGELLE : comment ça marche

Crème contraceptive.

Le chlorure de miristalkonium exerce une action inhibitrice et destructive des spermatozoïdes.

Le principe actif provoque un gonflement au niveau de la membrane de la tête du spermatozoïde qui amène la rupture de celle-ci en moins de 10 secondes (J. Gazave 1971). Il possède de plus une activité dénaturante sur certains enzymes glycolytiques et respiratoires du spermatozoïde, ce qui perturbe la mobilité de ce dernier, ainsi que sur l'acrosine, ce qui rend improbable la pénétration de l'ovule par le spermatozoïde (Y. Menezo, D. Monget, J.-F. Guerin).



Article repris sur -[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sous autorisation du webmestre
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 35
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum