[Traitement] SUPREFACT Déclencheur de l'ovulation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Traitement] SUPREFACT Déclencheur de l'ovulation

Message par Admin le Mar 5 Jan 2010 - 13:59

SUPREFACT : ses indications

- Traitement du cancer de la prostate avec métastases.

Un effet favorable du médicament est susceptible d'être observé principalement chez les patients qui n'ont pas reçu de traitement hormonal antérieur.

- Préparation à l'induction de l'ovulation pour la fécondation in vitro (FIVETE).



SUPREFACT : sa posologie


- Cancer de la prostate :

L'association à un anti-androgène en début de traitement (administré afin de palier les effets éventuels d'une élévation transitoire de la testostéronémie (voir MISES EN GARDE) peut être poursuivie à plus long terme afin de s'opposer à l'action des androgènes d'origine surrénalienne.

. Traitement initial : 500 microgrammes par voie sous-cutanée 3 fois par jour pendant 7 jours.

. Le relais est ensuite pris par l'administration du soluté nasal, 2 pulvérisations dans chaque narine 3 fois par jour (soit 1,2 mg par jour).

- Préparation à l'induction de l'ovulation pour fécondation in vitro :

0,3 ml (300 microgrammes) par voie sous-cutanée 2 fois par jour (matin et soir).

Le traitement est commencé le premier ou le second jour du cycle et poursuivi pendant la stimulation par gonadotrophines exogènes jusqu'au déclenchement de l'ovulation par HCG. La stimulation par HMG ou FSH est entreprise lorsque la désensibilisation hypophysaire est satisfaisante.


SUPREFACT : son aspect et forme

Absence d'information dans l'AMM.


SUPREFACT : comment ça marche


ANALOGUE DE L'HORMONE ENTRAINANT LA LIBERATION DE GONADOTROPHINES.

(L02AE01 :antinéoplasique et immunomodulateur).

L'acétate de buséréline est un nonapeptide de synthèse analogue de la LHRH naturelle.

Les études conduites chez l'homme et la femme comme chez l'animal ont montré, qu'après une stimulation initiale, l'administration prolongée d'acétate de buséréline entraîne une inhibition de la sécrétion gonadotrope, supprimant par conséquent, les fonctions testiculaires ou ovariennes.

Chez l'homme, l'administration d'une dose quotidienne d'acétate de buséréline entraîne une élévation initiale des taux sanguins de LH et de FSH ce qui a pour corollaire une augmentation initiale des taux des stéroïdes gonadiques (testostérone et dihydrotestostérone et oestradiol chez la femme). La poursuite du traitement entraîne une diminution des taux de LH et de FSH conduisant les stéroïdes gonadiques, dans un délai de 2 à 4 semaines, à des taux de castration, aussi longtemps que le produit est administré.

Par ailleurs, une élévation transitoire des phosphatases acides en début de traitement a été observée avec les analogues de la LHRH.

Le traitement est susceptible d'entraîner une amélioration des signes fonctionnels et objectifs.

L'administration répétée d'acétate de buséréline supprime les pics spontanés et itératifs de LH.

La désensibilisation hypophysaire permet le développement d'une cohorte folliculaire satisfaisante.



Article repris sur -[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sous autorisation du webmestre
avatar
Admin
Fondatrice
Fondatrice

Nombre de messages : 15633
Age : 36
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum