maison de naissance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

maison de naissance

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2009 - 14:25

A l'heure actuelle, il n'existe encore aucune Maison de Naissance en France.


Caractéristiques des maisons de naissance


Un lieu paisible et agréable où, en plus des chambres, se trouvent salle communautaire, bureau de consultation, centre de documentation (allaitement, nutrition, psychologie, vaccination, etc.), cuisine et aire de jeu pour les enfants. Des repas et collations sont préparés par le personnel.

Une sage-femme est responsable du suivi dès le début d’une grossesse jusqu’après la naissance de l’enfant; une deuxième sage-femme assiste celle-ci lors de l’accouchement et assure les rencontres de suivi après la naissance. Il s’agit en tout de 12 à 15 rencontres d’environ 45 minutes, toujours avec des personnes familières et au courant du dossier.

Le conjoint (ou une autre personne) peut assister à toutes les étapes; plus d’une personne peut être présente à l’accouchement.

L’accouchement se fait dans une chambre confortable et intime qui est munie de l'équipement nécessaire permettant d'assurer la sécurité de la mère et du bébé. Elle comporte aussi : salle de bain complète, grand lit, chaîne stéréo, téléphone, etc.

La femme a un plus grand choix de positions pour l’accouchement.

La surveillance de l'évolution du travail pendant l’accouchement s'effectue selon les normes reconnues en obstétrique et en conformité avec le règlement sur les risques obstétricaux et néonataux.

Lors de complications, la sage-femme est habilitée à intervenir; elle peut demander une consultation à un médecin ou organiser un transfert en centre hospitalier de façon rapide et sécuritaire. Dans un cas de transfert, la sage-femme accompagne la mère et le bébé et demeure responsable des soins jusqu'à la prise en charge médicale.

Les minutes qui suivent la naissance sont empreintes de calme, de chaleur et d’une surveillance discrète de la part de la sage-femme qui demeure au moins trois heures sur les lieux après l’arrivée du bébé afin de surveiller son état de santé et celui de la mère, et aider à la première mise au sein. Par la suite, l’aide-natale assure le soutien nécessaire tout au long du séjour (de six à 24 heures, selon les cas).


L’objectif des maisons de naissance est d’offrir un environnement technique approprié qui est humain et individualisé, avec un personnel capable de répondre aux besoins physiques, émotionnels et psychosociaux des mères et de leur cercle intime. Elles sont orientées sur la femme et la famille, tandis que les centres hospitaliers le sont sur la « patiente ». Ce sont de petites installations qui comptent seulement quelques chambres avec le cachet d’une maison privée, mais toute l’infrastructure nécessaire à un service de santé. On les nomme parfois maisons de naissance autonomes pour les distinguer des services « alternatifs » de maternité (chambres de naissance), établis dans certains centres hospitaliers; en anglais, on les appelle birthing centers ou chidbearing centers.

Aux États-Unis, la première maison de naissance a été fondée en 1975, à New York; il en existe maintenant plus d’une centaine. En Europe, le mouvement s’est d'abord implanté en Allemagne (en 1987), puis en Suisse, Autriche, Grande-Bretagne... En France, des structures expérimentales, inscrites dans le plan périnatalité 1998, attendent encore le feu vert du gouvernement.



L’accès aux maisons de naissance est réservé à une clientèle ne présentant pas de risques particuliers, dont la grossesse se déroule normalement et pour laquelle on ne prévoit pas la nécessité d’interventions médicales durant le travail ou l’accouchement (c’est-à-dire la très grande majorité des femmes). Selon une synthèse de recherches américaines, le mode de sélection effectué par les maisons de naissance permet effectivement aux femmes dont la grossesse est normale d’éviter les pratiques obstétriques conçues pour les grossesses à risques2. Lorsqu’elles sont inutiles, ces pratiques peuvent nuire au déroulement harmonieux et serein de l’accouchement.

Pour cette clientèle, une étude américaine a démontré que les maisons de naissance sont au moins aussi sécuritaires que les hôpitaux. Cette étude, publiée par le New England Journal of Medecine en 1989, a été menée auprès de 84 maisons de naissance où 11 814 femmes avaient accouché3; de plus, le taux de satisfaction de la clientèle interrogée atteignait 98 %.

Dans une étude comparative subséquente, menée entre ce groupe et 2 000 femmes à grossesse à bas risque ayant accouché à l’hôpital, les chercheurs ont observé que celles accouchant à l’hôpital étaient plus susceptibles de recevoir des soins de type interventionniste, sans qu’il en résulte d’avantages pour elles ou leur bébé.4

Dans sa recherche évaluative au moment de l’implantation des maisons de naissance, le gouvernement du Québec a confirmé que certains problèmes pouvaient être réduits grâce au type d’encadrement offert par les maisons de naissance, dont la prématurité et les naissances de bébés de petit poids. Il a aussi noté que la pratique des sages-femmes pouvait avoir des effets bénéfiques, telle une diminution des interventions obstétricales en pré et périnatal (moins d’échographies, de ruptures artificielles des membranes, d'utilisations d'ocytocique, de césariennes, de forceps, d'épisiotomies et de déchirures périnéales du 3e et 4e degré, entre autres)5.

Selon certaines recherches, le taux de mortalité serait même inférieur dans les maisons de naissance que dans les centres hospitaliers, pour le groupe de femmes à grossesse normale.6

Une synthèse de six recherches (touchant près de 9 000 femmes) réalisée en 2001 par l’Université de Toronto n’a toutefois pas dégagé de réduction de mortalité en maison de naissance. Quant aux autres bénéfices observables dans ce contexte, l’auteur dit qu’ils peuvent être attribuables à l’attention accrue des clientes comme des soignants envers les signes annonciateurs de complications.7

Contre-indications


À cause de leur âge avancé, de certaines maladies comme le diabète, ou de grossesses antérieures difficiles, certaines femmes (moins de 10 %) ne peuvent être acceptées en maison de naissance. Les sages-femmes sont formées pour déceler les grossesses à risque.


Dernière édition par annalynn le Jeu 7 Jan 2010 - 12:17, édité 1 fois (Raison : Mis en dossier info)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: maison de naissance

Message par Teddy le Mer 16 Déc 2009 - 20:20

Une maison de naissance à ouvert à Remiront dans les Vosges (88).
avatar
Teddy
Bout'd'chou de Velours
Bout'd'chou de Velours

Nombre de messages : 831
Age : 36
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 16/12/2009

http://teddyadyloisirs.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison de naissance

Message par Invité le Mer 16 Déc 2009 - 20:22

nonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn la chance le gouvernement au lieu de nous pondre des loi a la con ils feraient mieux de subventioner ce genre de lieu.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: maison de naissance

Message par ambrine le Jeu 17 Déc 2009 - 8:31

Ca à l'air vraiment bien, j'espère qu'ils vont vite en ouvrir d'autres en France.
avatar
ambrine
Bout'd'chou de Nacre
Bout'd'chou de Nacre

Nombre de messages : 2938
Age : 41
Localisation : sur un gros nuage blanc
Date d'inscription : 09/11/2008

MON CARNET DE BORD
actif : oui

Revenir en haut Aller en bas

Re: maison de naissance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum